A consulter en ligne

T'en souviens-tu, mon Anaïs? Et autres nouvelles

Michel Bussi

Quatre nouvelles signées du " maître du trompe-l'œil " :
T'en souviens-tu, mon Anaïs?, L'Armoire normande, Vie de grenier, Une fugue au paradis.
Voilà treize jours qu'Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d'Albâtre. Pour elle et sa fille de trois ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d'un siècle plus tôt, lorsqu'une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison...
Bienvenue au pays de Caux, terre de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards...
Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu'à la dernière page...
Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu'à la dernière ligne.

Le temps est assassin

Michel Bussi

Votre été sera corsé !
Eté 1989
La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?

La Normandie en débat : Comment gouverner la Normandie demain ?

Michel Bussi

29min16

Conférence débat organisée à l'initiative d'Arnauld Brennetot, géographe, laboratoire UMR CNRS IDEES.

Cette rencontre a pour objectif de présenter les enjeux de gouvernance que pose la fusion des deux Régions normandes. Souvent évoquée, cette réforme a longtemps été empêchée par l’épineux problème politique du choix de la capitale normande.
La création d’une seule Normandie doit-elle impliquer une perte d’influence pour l’une des deux villes concernées, Caen ou Rouen ? Les emplois liés à la présence du Conseil Régional mais aussi de l’administration déconcentrée de l’État (préfecture régionale, rectorat, DREAL, etc.) doivent-ils tous être localisés dans une seule et même ville ? Est-il encore judicieux, à l’heure des systèmes urbains en réseaux, que les fonctions dévolues traditionnellement aux capitales régionales, soient concentrées en un seul point du territoire ?
Alors que les grandes villes normandes connaissent un faible dynamisme et ont un rayonnement réduit, construire une capitale en réseau ne serait-il pas de nature à impulser une dynamique positive ? À stimuler de nouvelles synergies ? À donner un nouveau souffle à une région devenue peu attractive ? La fusion régionale ne représente-t-elle pas une occasion historique pour faire de la Normandie un laboratoire d’innovation politique et, demain, un territoire équitable, audacieux et intégrateur ?