Cinéma

Les films à l'affiche en novembre

Plaire, aimer et courir vite

Une chronique à la fois douce et déchirante signé Christophe Honoré
Voir la fiche du film

Monsieur je-sais-tout

L'autisme au coeur d'une comédie touchante
Voir la fiche du film

A genoux les gars

Antoine Desrosières ose parler
de viol, de harcèlement sexuel
sur un ton plein d'esprit
Voir la fiche du film

Ma fille

La réalisatrice Laura Bispuri signe un film sur le sentiment maternel
Voir la fiche du film

Une année polaire

Un docu/fiction délicat sur l'universalité des rapports humains.
Voir la fiche du film

Une prière avant l'aube

Un film de boxe mais aussi un film de prison claustro à souhait
Voir la fiche du film

Ida

Oscar du Meilleur film étranger 2015,
European Film Award du Meilleur film 2014
Voir la fiche du film

Des courts qui en disent long sur 14-18

alt

À l'occasion de la commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, découvrez une sélection de films, courts et longs métrages, ayant pour thème le premier conflit mondial. Ces derniers sont très divers : animations, fictions, documentaires avec différentes thématiques et des traitements de l’image très variés.

Lettres de femmes

De Augusto Zanovello

11min18

Sur le front de la Grande Guerre, l’infirmier Simon répare chaque jour les gueules cassées des poilus avec des lettres d’amour, des mots de femmes qui ont le pouvoir de guérir les blessures de ces soldats de papier. Simon, lui, semble à l'épreuve des trous, infroissable, indéchirable dans sa blouse blanche. Son secret, c'est sa marraine de guerre, qui occupe toutes ses pensées dès qu'il a un moment pour souffler. Mais lorsque la mort frappe là où on ne l'attend pas, des mots couchés sur le papier peuvent-ils encore effacer les douleurs ?

Guillaume le désespéré

De Bérenger Thouin

13min15

C'est l'histoire d'un homme qui va traverser la guerre de 14-18 comme une furie. Guillaume Deyrolles fut tour à tour séminariste, matelot, canonnier, boxeur, soldat d'infanterie puis capitaine de régiment puis simple soldat à nouveau, vainqueur à Massiges, rescapé à Somain. Cet homme, qui a mené une expédition en Sibérie, qui fit de la contrebande en Afrique, était un aventurier, un escroc, un vagabond, à la fois lâche et héros, prince et paysan, mondain, chimiste, souteneur, ivrogne, employé de la compagnie Meunier, maître d'oeuvre du télégraphe, acrobate, intrigant, cabotin, mythomane, et puis, par-dessus tout, poète.

Uncanny valley

De Paul Wenninger

13min32

Dans un musée, de nos jours. Un diorama représente deux jeunes soldats dans les tranchées. Soudain, nous sommes projetés à l’intérieur du diorama : les soldats figés s’animent, la terreur se lit sur leur visage – la caméra danse autour d’eux – explosions, chaos, brouillard : tout voltige dans les airs. À chaque tir, ils tressaillent et se recroquevillent sur eux-mêmes. À travers son approche chorégraphique de l’animation, Uncanny Valley questionne la représentation de cette réalité terrible, et réactualise la mémoire des tranchées dans un langage audiovisuel contemporain. Chaque image en prise de vue réelle révèle son lot de souffrances et de détails. La futilité de la guerre, les affres du conflit et de la survie, la découverte de la fraternité, au milieu de toute cette folie. UNCANNY VALLEY est un cauchemar hypnotique, une révélation impossible à oublier.

De si près

De Rémi Durin

12min16

Dans un parc, un grand-père rêve tranquillement assis sur un banc. Derrière la sérénité apparente du vieil homme se cache des images de la Grande Guerre : ses camarades tués, les explosions... Monsieur Gerbier se révèle avoir été un soldat miraculé, passant par trois fois à côté de la mort. Il en est bien près aujourd’hui.  Si près qu’elle est peut-être assise en face de lui, sur un banc, à l’attendre.

Le Jour de gloire...

De Bruno Collet

06min35

La nuit précédant l'offensive, un soldat s'est retranché au fond d'un souterrain. Dehors, la guerre gronde à faire trembler la terre, et l'homme se prépare à l'inéluctable.

Dans ce film en volume animé, les corps des soldats redeviennent matière, alliage de terre, de feu et d'acier, figés dans la mort pour l'éternité.
 

Le soldat inconnu vivant

De Joël Calmettes

46min02

Pendant tout l'entre-deux-guerres, un homme fascine l'opinion. Sa photo fait régulièrement la une des journaux. Il inspire des écrivains, des dramaturges et des cinéastes : Giraudoux, Drieu la Rochelle, Anouilh, etc. Son nom : Anthelme Mangin. Son surnom : "Le Soldat inconnu vivant". Son histoire : celle d'un soldat qui en 1918 revient amnésique d'un camp de prisonniers en Allemagne. À peine son existence est-elle révélée qu'elle rencontre immédiatement la douleur de trois cent mille familles de disparus de la guerre qui n'arrivent pas à faire leur deuil... Par dizaines, des femmes, des mères, des pères, des frères, des sœurs, des enfants, vont le reconnaître comme étant des leurs. Au mépris de son physique, de son âge, de son éducation... C'est à coups de procès qu'une dizaine de familles vont essayer d'obtenir sa reconnaissance. Seule la deuxième guerre mondiale viendra interrompre ces procédures... Baladé d'asile en asile pendant toutes ces années, c'est à Sainte-Anne, seul et abandonné de tous, qu'il s'éteindra en 1942... Mangin, au milieu des années folles, est une sorte de mort-vivant, un spectre qui hante les consciences. Sans jamais s'exprimer. Sans porter de jugement. Sans rien réclamer.

À ses enfants la patrie reconnaissante

De Stéphane Landowski

21min51

France 1919. Paul, sculpteur, se rend de village en village pour ériger les monuments aux morts qui fleurissent partout dans le pays.

Mais lorsqu’il arrive dans la petite ville de Sancerre, les traumatismes de la guerre ressurgissent : après tant et tant de noms gravés dans la pierre, ce monument sera-t-il enfin celui du retour à la vie ?

Fusillés pour l'exemple

De Patrick Cabouat

52min49

550 soldats français furent fusillés par l’armée française pendant la première Guerre mondiale. Ces exécutions « pour l’exemple », décidées par la justice militaire, devaient imposer une discipline de fer dans les tranchées. Ce film est le fruit de la première enquête exhaustive sur cette zone d’ombre de l’histoire officielle. Illustré par les dessins de Jacques Tardi et des séquences d’archives inédites, il retrace l’histoire dramatique de ces soldats, de leur condamnation, de leur exécution, et enfin de leur réhabilitation.

Journal d'un médecin dans les tranchées

Joëlle Novic

52min19

Des pièces de métal rouillées perdues en plein champ, un pan de mur criblé de balles dressé sur une colline, la silhouette d’une femme élégante gravée dans la roche : des traces. Traces muettes de la Première Guerre mondiale. Ces traces prennent sens au regard d’unjournal, d’une voix, celle de Lucien Laby, médecin, soldat dans les tranchées. Partir à la recherche de ce qui a eu lieu, avec comme seul guide son journal. Son texte retrouvé est la voix du film, ses dessins, les images d’archive. Partir de ses dessins et imaginer, leur redonner vie.S’animent alors, un geste, un visage, un regard. Ces fragments de vies imaginaires sont confrontés à l’immobilité des traces.

Jour de guerre, reliefs de 1914 - 1918

De Michel Blustein

59min04

« JOUR DE GUERRE – Reliefs de 14-18 » propose l’exploration en relief d’une sélection de plaques stéréoscopiques (photos sur plaques de verre provenant du Mémorial de l’Armistice de Compiègne) réalisées durant la première guerre mondiale.
Sur la base d’un travail littéraire original demandé à Alexis JENNI – Prix Goncourt 2011, ce programme unique par sa force d’évocation et de réalisation, permet au spectateur de vivre au jour le jour, aussi bien dans le combat que la vie quotidienne, « le théâtre des opérations » où se jouait la vie de ces hommes et femmes engagés dans le conflit ; qu’ils fussent militaires ou civils, français ou étrangers.
«JOUR DE GUERRE» est la combinaison entre un travail documentaire historique rigoureux et la subjectivité d’une approche singulière d’auteur moderne sur un matériau exceptionnel du patrimoine mondial.

La 1ère Guerre Mondiale 3 parties

Le 20 juin 1914, l’assassinat de l’héritier du trône de l’Empire austro-hongrois à Sarajevo allait ouvrir le bal de l’un des conflits les plus durs du XXème siècle : 9 millions de civils et militaires allaient périr. Le 4 août 1914, les troupes allemandes envahissent la Belgique, pourtant neutre au conflit. Les soldats s'affronteront des Flandres à la Somme, sans oublier le terrible épisode de Verdun. Dix mois de bombardements ne viendront pas à bout du courage des "Poilus", qui seront toutefois 700 000 à trouver la mort. L'aviation et les blindés n'en sont qu'à leurs débuts et il n'est pas rare  de voir pendant cette guerre des massacres à la baïonnette... ou à mains nues. Les troupes, après deux ans d'un terrible combat, sont harassées et l'armée doit faire appel à des hommes de plus en plus jeunes pour faire face à cette hécatombe. L'entrée en guerre des Etats-Unis, qui déplaceront le conflit vers les mers, où ils se savent supérieurs, ainsi que la sophistication accrues des tanks donneront une toute autre configuration au conflit. Le 11 Novembre 1918, la Grande Guerre prenait fin, laissant derrière elle 9 000 000 de cadavres. Et autant de problèmes en suspens.

Cafard

De Jan Bultheel

1h32min35

1914, Buenos Aires. Jean Mordant triomphe au championnat du Monde de lutte. 

Au même moment, de l'autre coté de l'Atlantique, dans une​ rue sombre d'Ostende en proie à l'occupation, sa fille, Mimi, se fait abuser par une patrouille de soldats allemands. De retour chez lui, Jean fait le serment de venger cette ignominie et s'engage avec son entraineur et son neveu dans la grande guerre, au sein du mythique bataillon belge ACM.

À leur ​grand dam, les voila embarqués pour 4 années dans une odyssée surréaliste autour du monde. Au bout du compte, malgré l’horreur de la guerre, les déchirures et les peines, Jean finira par retrouver une raison de vivre.

Inspirée d'une histoire vraie, cette épopée incroyable nous plonge dans l’absurdité de la guerre, de l’Europe à la Russie, de l’Asie à l’Amérique.

Au revoir là-haut

De Albert Dupontel

1h57min37

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

La détente

De Bertrand Bey

08min30

Au fond d'une tranchée de la Première Guerre Mondiale, l'esprit d'un soldat, paralysé par la peur, transpose la guerre dans un monde de jouets.

Entre les lignes

De Claude Guilmain

33min56

Hommage aux combattants canadiens de la Première Guerre mondiale, ce film fait la chronique du conflit à travers les mots de six participants. Entre les lignes des correspondances intimes adressées à des proches, on devine l'innommable, toute cette horreur censurée par la guerre et la pudeur. Dans un montage habile, le film présente des extraits d'époque, des photos, des passages manuscrits de lettres et du journal de bord. Le talent de mise en scène de Claude Guilmain redonne à ces artefacts vieux de quatre-vingt-dix ans une dimension humaine et insuffle à ces images anonymes une vie et une intensité qui nous font vivre ce conflit de l’intérieur. Afin de répondre aux besoins du milieu de l'éducation, cinq capsules documentaires ont été tirées du film : Les infirmières au front, Le rôle de l'officier, La vie du soldat, L'espoir et la foi et Les tranchées. Ces documents apportent des informations supplémentaires sur chacun des sujets abordés.

Entre les lignes – La vie du soldat

09min07

Capsule documentaire relatant le parcours de deux combattants de la Grande Guerre. Enrôlé volontairement ou mobilisé par la patrie, le soldat est celui qui subit le plus durement la douleur physique et morale de la guerre dans les tranchées. Ce court film nous raconte l'histoire de deux d'entre eux.

Entre les lignes - Les tranchées

09min45

Capsule documentant la vie du soldat dans les tranchées au cours de la Première Guerre mondiale, laquelle s'est vite transformée en guerre de positions. Les premières tranchées sont de simples trous isolés qui sont rapidement devenus de complexes réseaux.

Entre les lignes - L'espoir et la foi

09min07

Cette capsule documentaire met en relief la foi qui a soutenu les soldats de la Première Guerre mondiale. Bien qu'il ne s'agissait pas d'une guerre de religion, les individus qui la vivent dans toute son horreur trouvent refuge dans la spiritualité, chacun à sa façon.

Entre les lignes - Les infirmières au front

08min04

Capsule documentaire qui suit le parcours d'une infirmière pendant la Grande Guerre et nous montre le rôle capital que les 2504 infirmières canadiennes ont joué en Europe durant la Première Guerre mondiale.

14-18 : Le bruit et la fureur

De Jean-François Delassus

1h40min44

Tout est loin d’avoir été dit sur la « der des ders », sur l’histoire de cette immense tromperie, de ce gâchis infini. A travers le récit d’un soldat qui a traversé toute la guerre et qui parle aussi au nom de ces camarades, « 14-18 : le bruit et la fureur » est un documentaire réalisé à partir d’images d’archives, pour la première fois, restaurées, colorisées et sonorisées.  A rebours de la victimisation du soldat qui a longtemps prévalu, le propos de ce film est nouveau : la Grande Guerre a été entretenue par un consentement général. Ce sont des sociétés entières qui se sont jetées dans ce qu’elles pensaient être un combat de la civilisation contre la barbarie. Elles se sont ainsi engagées dans le premier massacre de masse moderne, sans avoir la moindre idée de ce qui les attendait; En suivant les analyses d’Annette Becker, l’un des chefs de file de ce nouveau courant historiographique, ce film donne une vision neuve de ce conflit dont l’ampleur, la violence, le caractère total ont à la fois préfiguré et engendré les tragédies du XXe siècle. Suivi par 6 millions de téléspectateurs sur France 2 le 11 novembre 2008 !

Ceux de 14 6 épisodes

De Olivier Schatzky

Quand Maurice Genevoix est blessé grièvement aux Eparges le 25 avril 1915, il sait que sa guerre est finie, mais il n'éprouve aucun soulagement.
Il n'éprouve que l'amertume de quitter ses hommes. Ceux avec lesquels il a passé 9 mois, le temps de forger dans le creuset terrible de la guerre, une fraternité indissoluble...  La série est inspirée de Ceux du 14, un recueil de récits de guerre rassemblés en 1949 par Maurice Genevoix lui-même ancien combattant de la Première Guerre Mondiale.

Guillaume le désespéré

De Bérenger Thouin

13min15

C'est l'histoire d'un homme qui va traverser la guerre de 14-18 comme une furie. Guillaume Deyrolles fut tour à tour séminariste, matelot, canonnier, boxeur, soldat d'infanterie puis capitaine de régiment puis simple soldat à nouveau, vainqueur à Massiges, rescapé à Somain. Cet homme, qui a mené une expédition en Sibérie, qui fit de la contrebande en Afrique, était un aventurier, un escroc, un vagabond, à la fois lâche et héros, prince et paysan, mondain, chimiste, souteneur, ivrogne, employé de la compagnie Meunier, maître d'oeuvre du télégraphe, acrobate, intrigant, cabotin, mythomane, et puis, par-dessus tout, poète.

L'adieu aux armes A farewell to arms

De Charles Vidor

1h29min06

Blessé au front, lors de la Première Guerre mondiale, le jeune lieutenant américain Frédéric Henry est transporté dans un hôpital de Milan. Il trouve un grand réconfort auprès de Catherine Barkley, une infirmière anglaise, dont il tombe amoureux. Alors que Catherine vient de lui annoncer qu'elle est enceinte, l'infirmière en chef surprend leur idylle et Frédéric repart pour le front.

Apocalypse : la Première Guerre mondiale

Isabelle Clarke

Le sacrifice d'une génération entière aurait-il pu être évité ? Com­ment un conflit aussi cruel et total a-t-il été possible ? Comment les hommes et les femmes ont-ils pu supporter cette horreur pendant quatre longues années ? La série Apocalypse la 1ère Guerre mondiale répond à ces questions fondamentales par une approche stratégique et globale, mais aussi et surtout par un regard intime et sensible, à hauteur d'homme.

Apocalypse : Verdun

De Isabelle Clarke

1h27min09

Une des batailles les plus emblématiques de la 1ère Guerre mondiale. Et surtout l'une des plus meurtrières : 300 jours, 60 millions d'obus, 700 000 morts...
Février 1916. La Première Guerre mondiale dure depuis deux ans. Elle a déjà fait plus de 3 millions de morts. Et pourtant aucun des belligérants ne parvient à prendre l'ascendant sur l'autre. À Verdun, les Allemands, en concentrant plus d'artillerie et plus d'hommes que dans toutes leurs autres offensives, veulent forcer le destin et gagner la guerre. Mais les Français vont tenir. Pendant 300 jours et 300 nuits, sous un orage d'acier continu de 60 millions d'obus, Allemands et Français vont s'affronter, avec la rage d'en finir.
À partir d'un fonds de plus de 500 heures d'archives restaurées et mises en couleurs, Apocalypse Verdun, d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle, nous offre une plongée terrible de 90 minutes au coeur d'une des plus grandes batailles de tous les temps.

 

 

Source: Médiathèque Départementale de l'Eure